Rue du Cheval Marin

(Paroles et Musique - Pierre MERIC)

 

Passant sur ma planète à travers mon maquis

J'ai toujours dans ma tête une rue qui m'emmène

Vers un quartier plus haut chez mon frère indigène

Qui n'en sortira plus de son dernier croquis

 

Les vitres déformant la lueur des bougies

J'y reconnais des gens d'une maison ancienne

Parmi tous leurs papiers, sûrs d'eux dans leur domaine

Jardin en pleine ville et son luxe impuni

 

On a dû transférer le dépôt de la benne

Et le vent s'est lassé de claquer les persiennes

Il ne reste qu'un mur comme sens pour l'oubli

 

En poussière d'étoile un vieux frère est parti

Au seuil de sa retraite une fin de semaine

Passant sur ma planète à travers mon maquis

Ecoute mp3
La partition avec tablatures

Partition format .pdf

Les Accords originaux

Ecoute Midi : Rue du C.M.

Editions des Grands Chemins offertes ! Contact direct

CONTACT - Demande d'information sans engagement.

Retour sommaire textes de Chansons - Sélection "Mon Marseille"

© Les Grands Chemins - in "Chant Profond" 1983