Disque vinyl 4 Chansons Pierre Méric 1985
"Destrussi de malheur"

Mon Marseille 1989
La Traviole
1985 ,
Rue du Cheval Marin
1985
et La Retraite
2006
Auteur-Compositeur-Chanteur-Guitariste-Editeur.... Pierre Méric © droits réservés pour l'Edition aux Grands Chemins (Recueils "Chant Profond" en 1983 et "Mon Beau Village" (Mars 2000) - partitions en supplément GC Mars 1999) : ainsi que pour l'interprétation et la reproduction mécanique au répertoire de la SACEM - Mon Marseille : 80277838/11 - La Traviole : 80067385/11 - La Rue du Cheval Marin 83286068/11 et La Retraite : 79154545/11.
De nombreuses interprétations publiques... dont celle de La Retraite jouée ici l'Automne 2006 en compagnie de Laurent Olieu (Piano) et Claude Giovanella (Contrebasse) Mon Marseille joué ici avec Alain SIFFREDI en 1989.

La Traviole a été interprétée en Disques 33 T en 1981 au sein du disque de Miquela & Lei Chapacans édité par VENTADORN (en compagnie du bassiste David Phillips et de Ph. Allegrini Batterie et Saxo) - puis en 1985 avec le 33T Bleu "Destrussi de Malheur" édité par Les Grands Chemins - contenant aussi La Retraite, Rue du Cheval Marin et Mon Marseille.(prod. phono N° 268390 GC) - La Retraite a été également enregistré par Miquela en 86 dans son album VENTADORN.(prod. phono N° 225890 VSL) - toutefois, tous interprètes et diffuseurs spontanés sont les bienvenus à condition de déclarer à la SACEM toute utilisation publique du répertoire dépassant la simple "copie privée"... et plus ou mieux si...???

Retour en haut

Le disque bleu, les partitions... sont disponibles gratis pour les interprètes et les amis des Grands Chemins : en complétant notre... Bon de Commande

"Mon Marseille" direct depuis le 14 Avril 2000 à Vinon : Version spontanée du 14 Avril 2000 à Vinon-sur-Verdon, avec Roger Nikitoff (SAX), Olieu (piano), Jardin (dr), Giovanella et P. Méric. Tout le feeling, chant profond recherché depuis 21 ans s'est exprimé soudain ! Réservé aux amateurs-interprètes d'un vrai nouveau standard !

"Mon Pote Merveilleux" direct depuis le 10 Août 1999 à Bauduen : Une idée pour Django Reinhardt qui était passé au travers de la GUERRE, pour finir dans les années 50 avec sa guitare forte, trop même selon Grappelli, puis chanson du même son pour les 600.000 Tziganes victimes de la SHOA, entre "Nuages" et "Le Mandarin Merveilleux".

Retour en haut -

voir : Chansons de Pierre Méric

 

 

Dernière révision : Avril 24, 2016-