La voix qui t'est dûe (si do la ré mi)

L'enfant des pierres - et des collines
Revient sur Terre - puis nous dessine
L'Amour dormante - au pré naguère
L'étoile errante - en ville austère

Selve lumière - de vagues fines
Belle éphémère - qui tambourine
Prends ma musique - peins mes chimères
Rejoue l'unique - chant pour nous plaire

Quand du mystère - l'aimant décline
La voix première - qu'il te destine
Passent les pages - vers la dernière

Du beau village - sois jardinière
Mon amie chère - mon aimantine
Sois ce nuage - sur nos clairières

Chanson Pierre Méric (27 mai 2016)
© Pierre Méric 2016 - Code Sacem : 34184147-11

Partition : Page 1 - Page 2

Video réduite Eté 2018 réalisée par Eric Puaux-Moudingo

Le lien est dans l'image de la source de Maille à Rians vers 1962

Retour sommaire textes de Chansons