Le panneau des Grands Chemins était à l'affiche ! Avec les Journées du Patrimoine à Riez le 22 septembre à 15h sur le thème ART POETIQUE.
Les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019 aura lieu la 36ème édition des Journées du Patrimoine à Riez dans les Alpes-de-Haute-Provence, dont la thématique est Arts et divertissements.
Récital ayant pour thème L'art poétique de Paul Verlaine : Duo Sylvie et Pierre. organisée par la Mairie de Riez. Salle Polyvalente Magliano Alfieri (prés De La Gendarmerie) .

*** Au répertoire 18 chansons dont en grande partie de P. Méric, deux de Jean-Marie Carlotti, des Charles Trenet, Leo Ferré, Jean Ferrat, Claude Nougaro, Nino Ferrer,... Le temps du Muguet (en Russe), Someone to watch over me (Gershwin) et bien sûr STARDUST. ***

Malgré les alertes orageuses un bon public très motivé est venu nous retrouver, pour plus de chansons et musiques et conversation liées au thème du programme

PATRIMOINE / / ART POETIQUE : " De la musique avant toute chose… " Thème journées 2019 : " Art et Divertissement "… …où l'on verra que Les Grands Chemins pratiquent depuis l'an pèbre jusqu'à plus l'infini = ART plutôt que divertissement !

DES SAVOIR-FAIRE DISPONIBLES SUR LES GRANDS CHEMINS...
... Voir ce que nous proposons en Pays du Verdon dès l'origine jusqu'à nos ateliers à Riez en 2019

La démarche individuelle s'intéressant au Patrimoine, aux monuments et œuvres du passé… correspond à quelles motivations personnelles ?
- Soif d'érudition ?… d'accumulation de connaissances ? Pour des photos de vacances et autres " selfies ", en racontant avoir " fait " la Grèce, l'Italie, les " petits villages " du Verdon… ?
- Ou de Culture ?… approfondissement de l'origine et de l'évolution de la civilisation, de la Cité, en essayant de retrouver la motivation de nos ancêtres communs en la réalisation de monuments, d'œuvres picturales, musicales, écrites… de chansons et poésies.. à la transmission par la voix, puis le papier, puis d'autres supports… besoin de transmettre l'émotion poétique, le chant profond avec la beauté des arts… En cumulant les savoir-faire vers une amélioration constante, en Musique plus particulièrement, chant profond, langage universel, vivant, convivial…
Puis vient normalement la nécessité pour celui qui découvre de retransmettre - NATURELLEMENT - car " nés poussière nous repartirons poussière " - le bonheur d'Etre c'est être trait d'union… depuis les " basses fréquences " avec la voix, de cellules vivantes combinaisons d'atomes, d'ondes hertziennes, des couleurs aux vitesses différenciées dans l'arc-en-ciel… en relation avec toute vie, AVEC LA TERRE… au cœur des poussières d'étoiles
Nous sommes faits de MUSIQUE… " avant toute chose ", ce dont un poète " voyant " ami de Rimbaud avait eu l'intuition d'en faire le facteur fondamental de la connaissance, que chaque artiste s'applique à mettre en forme, exprimer par des œuvres qui deviennent patrimoine à préserver, transmettre, redécouvrir sans cesse.
· C'est ce qui différencie l'Art Poétique du plagiat, du snobisme, du faussaire, du toc, du show-biz', du pognon et de l'égocentrisme triomphant (Avant moi c'est " dépassé " - après moi " le déluge ".)
· Transmettre aussi par l'éducation, l'Ecole pour tous, par et avec tous // la musique et la poésie sont nécessaires par essence-même aux langues, aux sciences, aux maths, à la géométrie dans l'espace…
· La chanson est une sorte de pierre précieuse concentrant l'Antique, les siècles passés… se mettant à disposition des êtres futurs. La survivance de l'individu tel quel est dérisoire ! Sa mémoire comme celle de ses œuvres sont comme " les vieilles pierres " faits pour le bonheur de ceux qui les reprennent puis les transmettent. L'Histoire renait au contact, au toucher, à la vue, la sensation, la lecture, l'écoute, l'interprétation… de vestiges et œuvres passés, en se représentant, retrouvant la cohérence de ceux qui les ont réalisés de leurs dix doigts, les maintenant pour les faire passer à d'autres qui retrouveront nos traces et notre poussière (peut-être même en partie infime constitués de cette poussière).
· Leo Ferré - Préface 1960 aux " Poèmes saturniens " de Verlaine : A propos de la première édition à compte d'auteur par une amie : " Verlaine était déjà l'Autre, le poète c'est les autres, c'est l'avenir. " … " Il n'y a jamais qu'une poésie et il y a mille façons de la lire, de l'écouter sortir de la page dactylographiée et chanter si l'oiseau de l'œil sait accomoder. "

1 - Les olivaires (Irénée AGARD - Arrgmt Jean-Marie Carlotti)
2 - L'ame des poètes (Charles Trenet)
3 - Art poétique (Paul Verlaine - Leo Ferré)
4 - Java-blues (Pierre Méric)
5 - Le mauve, l'ambre, le rose et la nuit… (Pierre Méric)
6 - Nos deux solitudes (Pierre Méric)
7 - Stardust (Hoagy Carmichel)
8 - Amo de moun pais (Pierre Méric - poème Frédéric Mistral)
9 - Rue du cheval marin (Pierre Méric)
10 - Armstrong (Claude Nougaro)
11 - Mon pote merveilleux (Pierre Méric)
12 - Les nomades (Jean FERRAT)
13 - ERDNA (Pierre Méric)
14 - La voix qui t'est dûe (Pierre Méric)
15 - Le temps du muguet (B. Solovie-Sodoï & M. Matoussovskiï)
16 - La maison près de la fontaine (Nino Ferrer)
17 - Someone to watch over me ( Georges et Ira Gerschwin)
18 - La route enchantée (Charles Trenet)
19 - Chant Profond de Machado (Pierre Méric - Poème Antonio Machado)
20 - Le Pianiste revenu d'Algérie (Pierre Méric)
21 - La Traviole (Blues Marseillais) (Pierre Méric)

Chansons des Grands Chemins Juin-Juillet 2019

Chansons vivantes Le Verdon à Greoux

Vendredi 7 juin 2019

 

Voir aussi page : Chant Profond - THESE : la matière repose sur l'immatériel enchevêtrement d'ondes aux fréquences et harmoniques les plus diverses et insaisissables - au-delà et en-deçà de la lumière.
(Pierre Méric -© Les Grands Chemins Avril 1985)

"La cité qui se voulait fraternelle devient une fourmilère d'hommes seuls." (Albert Camus : "L'homme révolté") *** Cette phrase était citée en exergue sous le titre de L'article " Prostitution et Révolution des rapports humains " ... toujours plus d'actualité avec la mise en "valeur" de l'égocentrisme forcené ! ***

Chanson Miroir des éternités
En écoutant un extrait de la musique du film "La liste de Schindler" (1993 - John Williams) on a pu entendre une similitude avec les phrases mélodiques de cette chanson. Mieux que du hasard, il y a peut-être cohérence naturelle avec la première sensation profonde du poème "Miroir des éternités" de 1966 et sa mise en musique de 1979... ainsi qu'avec les faits humains qui demeurent au fond (au "chant profond") de nos mémoires. (1er MAI 2019)