Theories - quelques compléments

© Les Grands Chemins 1997

Utilisation des gammes pentatoniques

Un élément fondamental pour le chant : la voyelle est unique, puis se différencie suivant les modulations de la bouche...

La gamme pentatonique habituelle n'est rien d'autre que la gamme chinoise construite sur 5 notes de la gamme majeure : 1°, 2°, 3°, 5° et 6° degrés (exemple = Do, Ré, Mi, Sol, La)
De fait elle s'utilise sur une fondamentale différente - surtout sa propre sixte (La pour Do, Mi pour Sol...) inversée en grave soit une tierce mineure sous sa première note.

L'utilisation de ces gammes est certainement liée à la découverte des notes bleues.

Les deux premières notes bleues (7° mineure et tierce mineure) ajoutées à un accord majeur donnent un accord de 9° augmentée = exemple Mi majeur + Ré + Sol en aigu.

Ceci a pour conséquence s'assimiler cet accord à un Mim7.  
Mim étant la tonalité relative de Sol Majeur on constate une certaine logique en l'utilisation par exemple de la Gamme de Sol en 2° position pour improviser sur Mi majeur.

Dans la gamme blues on ajoute la 3° note bleue soit la Quinte bémol.

Dans l'exemple de Mi Blues, il s'agit de Sib - à la fois 5te bémol de Mi et tierce mineure de Sol.

Les plans habituels en Mi - Sol s'expriment très bien avec des enchaînements en Mim7 - La, Mi9+ - Sol - La (Purple Haze...) - Mi - La - Si (Memphis Tennessee...)

Les plans en LA - DO sont ceux de Johnny be good (en La).

Dans des morceaux plus jazz on associe ces gammes en "pensant" aussi La mineur (Summertime...)

Plus de détails pour intro J.B. GOOD

ou Mi mineur harmonique et Do acoustique (sur enchaînement Do/Si7) dans Work Song (lui-même en Mi mineur).

Retour début du polycop

Retour cours guitare

chansonsmp3