SONNET DE NOËL

 

Dans mon quartier plus haut, les Dimanche matins,
Sur les bancs au soleil Place de la Timone
On y vendait Vaillant, l'Huma et Pif le chien
Et la paix de Noël, l'amitié qui se donne

Passant du charbonnier jusqu'au marchand de vins
Hors des bistrots fumants, vers la pleine lumière,
Nous entrions tout droit dans le grand magasin
Chez notre Tante Rose, une fée charcutière.

Vantant à ses clients l'escargot des collines,
La récolte entreprise avec mon petit frère
Riant quand mon cousin nous sortait des vitrines

Les olives cassées et ses triples tartines
Pour déguster le temps jusqu'aux anniversaires
Et son plus beau présent - tout Charles Baudelaire

Pierre Méric - Jeudi 25 Décembre 2003

 

Sélection "Mon Marseille"

© Les Grands Chemins - in "Traits d'Union" Mars 2008

Voir : Une Méric Centenaire

chansonsmp3