BOÏ (Alphonse Bouchon)

Avec Les Grands Chemins, entre 1979 et 1983, de nombreuses fêtes et rencontres auxquelles BOÏ et NEGRITA ont pu participer :
* d'abord à Manosque Printemps 1979 fête au camp bord de route et du canal actuel carrefour vers HYPER U...
échanges de nos musiques dont "Montagne Ste-Geneviève" (Valse à Django) offerte par Pierre Méric accompagné par Serge Aoust ;
* puis salle des fêtes de Vinon Automne 1979 pour lancer "les cabarets des Grands Chemins"
* quelques interventions communes pour Art et Culture à Cadarache ;
* des récitals en 1981 et 1983 Salle des Fêtes de Vinon ;
* un grand moment le 13 Mai 1983 = récital-fête à la MJC de Manosque en "recette partagée"
(à cette occasion P. Méric écrit les 9 musiques du disque de Boï et Negrita pour qu'ils adhèrent à la SACEM)....

ET - SURPRISE - BOÏ est au générique et interprète une de ses chansons dans le film qui vient de sortir : "MARSEILLE" avec Kad Merad et Patrick BOSSO

Cliquer sur les images pour les agrandir


MON POTE MERVEILLEUX (Paroles et Musique : Pierre MERIC - 1988)

Les Grands Chemins à la force de l'Age avec divers musiciens gitans à Vinon dans les années 1980, hommage à NONO père de Boï et Negrita survivant de Mathausen, évocation de la shoa des tziganes

Dans le frisson des peupliers d'argent
Dans la poussière d'or des terrains vagues
Dans le parfum de l'herbe à la St-Jean
Dans la brume rouillée d'un vieux stalag
Rit en silence un musicien gitan...
Grelottant de misère dans les camps
Où leurs doigts résignés perdent la vue
S'éternise le cri des survivants
Quand les arbres ne les entendent plus
Rit en silence un musicien gitan...
Le long des voies ferrées parmi les champs
Une vieille tenant sa juste note
S'éloigne au Grand Chemin vers le couchant
Près du canal seul devant sa roulotte
Rit en silence un musicien gitan...
Quand les gadgés se mêlent au printemps
De virtuosité le long des plages
Dans le secret voyage hors du temps
Des présences passées dans les nuages
Dans le frisson des peupliers d'argent
Dans la poussière d'or des terrains vagues
Dans le parfum de l'herbe à la St-Jean
Dans la brume rouillée d'un vieux stalag
Rit en silence un musicien gitan...
Ecoute mp3

La partition avec tablatures

"Mon Pote Merveilleux" : Une idée pour Django Reinhardt qui était passé au travers de la GUERRE, pour finir dans les années 50 avec sa guitare forte, trop même selon Grappelli, puis chanson du même son pour les 600.000 Tziganes victimes de la SHOA, entre "Nuages" et "Le Mandarin Merveilleux".

Retour sommaire textes de Chansons -

chansonsmp3