UN CHEMIN EN DESERTANT

Par la fuite des rues d'hiver
Je suis témoin d'un univers
Mes mots et mes regards sont contre
Et ma chanson est cette neige
Dont vous évitez la rencontre
Comme terreur ou sacrilège

Mais ma chanson ce fut l'Eté
La magie du rouge étalé
Les hommes à l'orée du bois
Et leur noblesse à consummer
Ce fut le compagnon sans croix
Le partisan outrepassé

Ma machine à se jouer des temps
Est un chemin en désertant
Tous les convives disparus
Tous les repas toutes les liesses
La mort ma hantise perdue
Jadis mon remords de jeunesse

Sur les talons des exilés
De St-Domingue ou d'Uruguay
S'infiltrent les oiseaux de proie
Ils sont venus jusqu'à chez nous
Un beau matin on les aura
Une chanson ça se rejoue

"Retour" à Rians Automne 1974.
Inspiré par une chanson de Violette et Angel Parra "Porque los pobres no tienen"

 

Voir partition .pdf code Sacem N° 78220357-11

Retour sommaire textes de Chansons

 

Ecoute mp3
chansonsmp3