Les quatre saisons de la poésie
sur Les Grands Chemins

FORUM PERMANENT !

Depuis l'An 2000 nous avons publié sur les pages des Grands Chemins les participations à nos évènements Printemps des Poètes, les échanges de Poésies et d'images pour les Ans Nouveaux, une galerie de dessins et peintures, des chansons complètes, des informations sur les éditions de livres et de disques, le programme 2005 - 2006 de "Chansons des Pays du Verdon"... que l'on peut toujours découvrir sur notre site...
Avec LES QUATRE SAISONS DE LA POESIE nous proposons un
AGENDA permanent avec vos contributions !
Bienvenue à vos textes, dessins et musiques... vos idées et projets, vos informations sur vos créations, fêtes, expositions... vos éditions ... aux liens vers vos pages chanson, poésie, peintures...

Nous recevons et échangeons avec vous sur le mode de publication-information tout courrier avec le contact : Chansons des Pays du Verdon : contact

RECHERCHER POESIES, CHANSONS, IMAGES... SUR NOS PAGES

Rechercher sur ce Site

*** Voir Athénée des poètes 2006 - 2011 ***

"De tous les droits inscrits au coeur de l'homme et qu'il n'a de cesse qu'il ne revendique, le plus précieux sera le droit à la musique. Il l'obtiendra alors que les temps seront accomplis". (Jean CASSOU 1941-1943)

Galet peint Sylvie Sidlaréwicz 2016

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

Voir musique Leo Ferré, accords guitare Pierre Méric

Le Mauve, L'Ambre, Le Rose et La Nuit

(Paroles et Musique - Pierre MERIC - 1985)

Ecoute mp3

Notre premier groupe "Les leopards" Rians 1964 - 1966

Des valses en instance
Aux confuses présences
De vieux miroirs
Au grand amour
Qui sort ce soir
Encore en fête
Quand l'Eté se répète
Grand départ mystère dérisoire
Ma terre est au bout des routes noires
J'ai dans ma nuit
De faux bijoux
Lumières Mémoires
Un déserteur en douce
Eteint sa flamme rousse
Tait sans remords
Ses mots d'amour
Devant sa mort
Toujours plus belle
Quand l'oubli s'amoncelle
J'ai un rêve à commettre
Un couchant pour renaître
Un astre seul
pour mon Amour
Qui prend ma main
Noue connivence
Et m'emmène
Aux confins
De silence

26 Août 1985

Quelques éditions recueils Poétiques Pierre Méric


Infos : Les Grands Chemins/Ateliers Chanson et Guitare - 04500 RIEZ - Renseignements Téléphone (heures de bureau... et messagerie) 09.75.31.83.54

SI ÇA VOUS CHANTE (le blog de Fred Hidalgo)

Parce que c'est un art populaire entre tous, qui touche à la vie de chacun et appartient à la mémoire collective, la chanson constitue le meilleur reflet de l'air du temps : via son histoire (qui " est la même que la nôtre ", chantait Charles Trenet) et son actualité, ce blog destiné surtout à illustrer et promouvoir la chanson de l'espace francophone ne se fixera donc aucune limite…

A VOIR DANS L'ACTUALITE ...
http://sicavouschante.over-blog.com/2019/03/l-hommage-aux-republicains-espagnols.html

Passion Lettres Lire, écrire, apprendre, transmettre
http://www.sculfort.fr/articles/litterature/poemes.html

Il faut être toujours ivre.
Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s'enivrer sans trêve.
De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.
Mais enivrez-vous !
Charles Baudelaire Extrait de Le Spleen de Paris